Normes, matières ou encore labels, découvrez le lexique à connaître concernant les emballages bio.

Biodégradation : le processus de désintégration d’un matériau organique grâce aux effets des micro-organismes et sans utiliser de produit chimique. Le taux d’humidité, la quantité d’oxygène ainsi que la température ambiante conditionnent le temps de biodégradation.

Biodégradable : désigne un produit pouvant se décomposer naturellement sous l’influence des organismes vivants.

Compostage : technique biologique et naturelle destinée à transformer des matières organiques en présence d’oxygène en un produit enrichi en composés humiques. Ce procédé permet d’obtenir du compost, humus ou terreau utilisable en agriculture.

Développement durable : développement conforme aux besoins du présent sans altérer la capacité des générations futures à satisfaire les leurs.

Norme NF EN 13 432 : norme européenne concernant les emballages et déchets d’emballage stipulant les exigences liées aux emballages valorisables par compostage et biodégradation.

Label Compostable : émis par l’organisme allemand Din Certco, ce label européen est équivalent à la norme EN 13 432 en matière de biodégradabilité et de compostabilité.

Label OK biodégradable : diffusé par l’organisme belge Aib Vincotte, ce label garantit la biodégradabilité du matériau d’un produit dans un environnement naturel spécifique (eau douce, sol, eau salée…).

PEFC : certification forestière sur la gestion durable des forêts attestant la gestion respectueuse de l’environnement, bénéfique pour la société et viable en termes d’économie.

PSM : résine biodégradable et entièrement compostable à base d’amidon de maïs

OGM ou Organisme Génétiquement Modifié : organisme (végétal, animal ou bactérie) dont le matériel génétique a été modifié suivant une technique appelée « génie génétique » lui donnant de nouvelles caractéristiques.

Recyclage : processus permettant de réintroduire un déchet dans le cycle de production dont il est issu pour remplacer totalement ou partiellement une matière première neuve. Cette pratique permet de diminuer le volume de déchets et de préserver les ressources naturelles.

Renouvelable : désigne une énergie se renouvelant de manière assez rapide pouvant alors être considérée comme étant inépuisable à échelle humaine.